Des lignes de couleurs pour l’écriture cursive

lignes pour dyspraxiquesIl est possible d’aider les enfants dans leur apprentissage de l’écriture en codifiant les lignes de leur cahier. Cela leur permet de structurer l’espace et de mieux se repérer dans les lignes et les interlignes.
Ce code couleur, mis au point par l’équipe de l’hôpital de Bicêtre (C. Charrière et C. Galbiati) et est actuellement utilisé par de nombreux ergothérapeutes pour aider les enfants dyspraxiques.

Chaque ligne a une couleur qui permet de raconter une histoire.

    • La ligne marron est la ligne de la terre sur laquelle toutes les lettres sont posées.
    • La ligne verte représente l’herbe. Les petites lettres (a, e, r, …) sont toutes entre la terre et l’herbe.
    • Entre ces 2 lignes, se trouve la ligne de l’amitié : ligne sur laquelle les lettres s’attachent (c’est ici qu’elles se donnent la main).
    • En dessous de la ligne marron, se trouve la ligne du feu (la ligne rouge) sur laquelle descendent les lettres comme le g, le j, le p ….
    • Tout en haut, on trouve le ciel, vers lequel les grandes lettres comme le l, le h … montent.

Il est ainsi aisé de corriger votre enfant en rendant l’apprentissage de l’écriture ludique. Pour cela vous pouvez utiliser les métaphores des différentes lignes : si la lettre dépasse la ligne rouge vous pouvez parler de lettres qui se brûlent ou si la lettre dépasse la ligne bleue, elle a la tête dans les nuages.

écriture dspraxiqueécriture dyspraxique

Vous pouvez retrouver ces lignes colorées dans le cahier d’écriture 7 mm de Serpodile.

8 Comments

  1. Votre méthode m’intéresse beaucoup. Par contre, que dire pour les lettres t et d par exemple ? Merci.

  2. Bonjour,

    Le t est une canne à l’envers et un trait couché. Le d est un rond et une canne à l’envers. Certaines lettres sont simplifiées afin qu’elles puissent être décomposées à partir des signes de bases (pont, trait, boucle …). Par exemple le v est un pont à l’envers et un trait couché. L’objectif de la méthode est que l’enfant acquiert une écriture lisible et compréhensible de tous.

  3. Bonjour,
    Question : pourquoi est il nécessaire de donner des tant de « fausses » informations concernant les lettres. Les enfants sont confiants et nous adultes ne les trompent-on pas lorsque nous disons qu’il s’agit d’autre chose que simplement une lettre ?

  4. Bonjour,

    Oui c’est une lettre mais pour certains enfants dyspraxiques, l’écrire n’est pas inné et je ne vois pas en quoi verbaliser l’écriture de cette lettre les trompent.

  5. Bonjour,

    Très intéressé par ce blog (je suis maître d’école). Vous avez apporté une réponse concernant les lettres « t » et « d », mais je pense que la question posait sur le fait qu’elle n’aient pas « leur » ligne. En effet à l’école on apprend que le « t » et le « d » montent une ligne moins haut qu’un l ou un f.

  6. Bonjour,

    Vous avez raison, j’ai peut-être mal interpréter la question.
    Je pense que pour un élève qui a des difficultés pour apprendre l’écriture cursive, on peut dans un premier temps faire l’impasse sur la hauteur du t et du d et donc les faire monter jusqu’à la ligne bleue. Quand l’écriture cursive se met en place et que l’enfant est plus à l’aise, on peut alors rajouter cette spécificité dans les règles de l’écriture.

    Qu’en pensez-vous ?


  7. ALIPPE dit:

    Bonjour,
    je suis enseignante spécialisée et je recherche des cahiers avec ligne de couleurs pour mes élèves dyspraxiques mais j’ai besoin d’un interligne de 3 mm seulement. Est-ce que cela existe?
    Merci pour votre réponse
    Elise

  8. Bonjour,

    Oui je vends des cahiers en 3 mm : Mon cahier 3 mm.
    Est-ce que cela vous convient ?

    Cordialement,

    Elisabeth

Laisser un commentaire