Étiquette : journée dys

Retour sur la 7ème journée des DYS

Ma journée des dys avait commencé vendredi par une interview par France Info qui semble avoir été utile puisque j’ai rencontré des gens qui sont venus à la journée des Dys suite à l’émission.

La journée des dys, c’est une journée (au même titre que la journée de la femme, la journée de la courtoisie …) consacrée aux dys : dyslexique, dyspraxique, dysphasique, dysorthographique, dyscalculique …. Cette journée permet aux familles touchées par l’une de ces problématiques de suivre des conférences et de rencontrer des associations comme l’APAJH (association pour adultes et jeunes handicapés), la FFDys (Fédération Française des Dys), DFD (Dyspraxie France Dys), Avenir Dysphasie France.  Cette manisfestation s’est déroulée un peu partout en France

A Paris, la 7ème édition de cette  journée a commencé par des « guest star » : La ministre George Pau-Langevin (ministre déléguée chargée de la réussite éducative) et le chanteur Renan Luce, parrain de DFD qui a souligné que « Pour écrire, inventer des choses, il faut être un peu Dys, d’une certaine manière. Il y a une certaine poésie finalement dans tout ça. Écrire c’est s’emmêler les pinceaux. »

Renan Luce 7ème journée des dys

Renan Luce 7ème journée des dys

Serpodile avait aussi son stand où j’ai pu, accompagnée de mon mari, présenter les produits Serpodile. Tout le monde pouvait manipuler et essayer aussi bien les cahiers que l’application Cursive sur iPad ou Android. Il nous est d’ailleurs clairement apparu que nous devions mettre en ligne l’application Cursive pour Android au plus vite ! D’autre part nous nous sommes aussi rendu compte qu’il était plus facile de pouvoir feuilleter chacun des cahiers pour trouver le bon interligne, notamment entre les cahiers de 7, 5 et 3mm.

Le stand de Serpodile

 

Je n’ai malheureusement pas pu suivre toutes les conférences puisque j’étais sur mon stand mais je suis parvenue à m’échapper pour assister à la fin de la présentation : « Un outil d’aide pour les dyspraxiques : la tablette tactile ». L’intervenant a ainsi répertorié un certain nombre d’applications pour tablette en expliquant l’aide qu’elles apportaient aux enfants. Personnellement je trouve les tablettes tactiles très intuitives pour les enfants et une aide vraiment précieuse pour les enfants dyspraxiques. J’ai d’ailleurs eu le plaisir de voir l’application Cursive pour l’IPAD de Serpodile apparaitre sur l’écran. J’étais particulièrement fière puisque je n’avais eu aucun contact avec ces intervenants avant la conférence. J’aurais bien aimé être présente lorsqu’ils en ont parlé.

Cursice pour iPad

J’essaye de contacter les personnes qui sont intervenues pour avoir une liste des applications utiles aux enfants dyspraxiques et de vous en faire une liste.

Pour Serpodile nous avons pu rencontrer plusieurs utilisateurs de nos produits et recueillir auprès d’eux des retours captivant sur l’utilisation de nos produits. Nous sommes d’habitude cachés derrière notre serveur serpodile.com et c’est la seconde fois que nous sommes en contact direct avec les utilisateurs de Serpodile. Ces échanges et les rencontres que nous faisons dans ces moments privilégiés sont très enrichissants. Merci d’être venu aussi nombreux sur notre stand. Nous repartons plein de nouvelles idées et améliorations que j’espère nous pourrons vous présenter rapidement dans le blog ou la boutique de Serpodile.

A l’année prochaine pour la prochaine journée des DYS.

Serpodile était à la journée des dys

cahiers pour dyspraxiques dysgraphiques

 

Samedi c’était la 6ème journée des dys (dyslexie, dyspraxie, dysgraphie, dyscalculie …)

Serpodile était invité par DFD (Dyspraxies France Dys), à Noyon (60), pour présenter ses cahiers.  Plusieurs enfants ont pu tester sous mes yeux J’apprends à écrire en cursive. S’entrainer à faire des lettres en cursive était un jeu pour eux. La notion de feu vert pour commencer le tracé et feu rouge pour lever le crayon était rapidement comprise. A partir de là, les enfants étaient ravis de s’entrainer et de réussir.

Cette journée m’a aussi permise de rencontrer des enseignants, directeurs d’école, orthoptistes …. avec qui j’ai pu échanger sur mes cahiers d’écritures. Les différentes personnes rencontrées ont fait un très bon accueil à mes produits.

Les parents m’ont aussi suggéré des produits qu’ils seraient intéressés d’avoir comme un cahier avec l’écriture des chiffres, des lettres cursive à commander à l’unité. Ce retour est très précieux, car c’est avant tout pour répondre au besoin des enfants et de leurs parents que je crée les cahiers de Serpodile.

Une question est souvent revenue : Est-ce que la méthode d’apprentissage est cohérente avec les méthodes des enseignantes ?  Tout dépend de la méthode de l’enseignante. Les lettres de  J’apprends à écrire en cursive et Je m’entraine à écrire en cursive  n’ont aucune « bouclette » et leur tracé a été au maximum simplifié. L’objectif de la méthode est d’aider au mieux l’enfant à avoir une écriture lisible même si certaines simplifications ont été faite. Pour les enfants dyspraxiques ou dysgraphiques l’intérêt de l’écriture est avant tout que la trace écrite puisse être relue et comprise par eux ou par un tiers.

Enfin cette journée, m’a permise de rencontrer Marie-Pierre Germain et d’autres membres de l’association DFD (Dyspraxies France Dys) . Des gens très accueillants et pleins d’énergies, n’hésitant pas à vous faire écrire avec des gants de chantier et des lunettes recouvertes de film étirable pour vous faire ressentir le quotidien des dyspraxiques.

Un grand merci à tous pour cette belle journée d’échange,

Elisabeth (alias Mme Serpodile)

 

journées des dyspraxiques, dysgraphiques

 

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén